Noémie Bialobroda, alto – viola

Noémie Bialobroda, alto

Née à Paris en 1988, Noémie Bialobroda a étudié avec Nobuko Imai et Miguel Da Silva à la Haute Ecole de Musique de Genève où elle obtient son Master d’Interprétation en juin 2011. La même année elle entre en 3ème cycle au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en Diplôme d’Artiste où elle se perfectionne auprès de Jean Sulem et Hae Sun Kang.

En 2014, elle rejoint le Quatuor Aviv avec lequel elle mène une carrière internationale.

Remarquée sur la scène des concours internationaux, elle est lauréate du Beethoven International Viola Competition 2010 et demi-finaliste du Concours International d’alto de Tokyo en 2012. De plus, elle est soutenue la Fondation Hirschmann (Suisse) et par la Fondation Meyer (France).

Passionnée de musique de chambre, elle collabore avec des artistes tels que Luis Claret, Boris Garlitsky, Francois Guye, Philippe Müller, Tedi Papavrami, Jean Sulem, Jean-Pierre Wallez, le Quatuor Rosamonde pour des concerts en France, Allemagne, Espagne, Italie, Belgique, Suisse, Autriche, aux Etats-Unis et en Israël.

Noémie est l’invitée de programmations telles que le Festival Manifeste de l’IRCAM, le Festival Messiaen à la Meije, l’Académie du festival de Verbier, les Estivales de Megève, le Festival de Cervo (Italie), la Cité de la Musique (amphithéâtre), Les Moments Musicaux de Touraine…

Très engagée dans l’interprétation de la musique contemporaine, elle est la dédicataire de deux pièces pour alto solo crées à l’IRCAM : le Caprice pour alto seul et électronique du compositeur japonais Keita Matsumiya (2012) et Drifting de Pierre Stordeur (création avril 2013). Elle est régulièrement invitée à jouer avec l’Ensemble Modern de Francfort.
Lors du Festival Manifeste de l’IRCAM 2012, elle collabore avec la compagnie de danse ZOO de T. Hauert au Centre George Pompidou. Le grand succès de cette rencontre a donné lieu à la création de Mono de Thomas Hauert, un spectacle alliant danse et alto solo actuellement en tournée européenne (Paris, Bruxelles, Helsinki, Frankfort, Genève, St Brieuc…).

En 2013, Noémie a réalisé son premier enregistrement discographique dans la série “Jeune Soliste” de la Fondation Meyer, consacré à cinq œuvres du grand répertoire pour alto seul écrites après 1920 (Sequenza VI de L. Berio, Sonate de B. A. Zimmermann, Notturni Brillanti de S. Sciarrino, Prologie de G. Grisey et Sonate op 25 n°1 de P. Hindemith).

Passionnée par l’enseignement, elle est Professeur d’alto au Conservatoire de Musique de Genève depuis 2010 et au Conservatoire de Lausanne depuis 2014.

Noémie Bialobroda was born in Paris in 1988. She holds a master from the Haute Ecole de Musique de Genève where she studied with Nubuko Imai and Miguel Da Silva. In 2011 she started on her artist diploma at the Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris with Jean Sulem and Hae Sun Kang.

Since 2014 she has lead an international carreer as a member of the string quartet Quatuor Aviv.

Noémie Bialobroda won the Beethoven International Viola Competition in 2010 and reached the semi-final of the Tokyo International Viola Competition in 2012. She is supported by the Fondation hirschmann (Switzerland) and the Fondation Meyer (France).

As a passionate chamber musician, Noémie Bialobroda works with artists such as Luis Claret, Boris Garlitsky, Francois Guye, Philippe Müller, Tedi Papavrami, Jean Sulem, Jean-Pierre Wallez, lQuatuor Rosamonde, and performs in France, Germany, Spain, Belgium, Switzeland, Austria, USA and Israel.

Noémie Bialobroda has been invited to Festival Manifeste at the IRCAM, Festival Messiaen in Meije, Verbier Festival Academy, Les Estivales de Megève, Chamber Music Cervo, Cité de la Musique Paris and Les Moments Musicaux de Touraine.

She is dedicated to the interpretation of contemporary music and has two pieces comissioned to her at the IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) in Paris: Caprice for viola and electronics by Keita Matsumiya (2012) and Drifting by Pierre Stordeur (2013). She performs regularly with the  Ensemble Modern Frankfurt.
During IRCAM’s Festival Manifeste in 2012 she collaborated with T. Hauert’s dance company ZOO at the Centre Pompidou. The result was a European tour with the performance Mono for dancers and viola solo.

Noémie Bialobroda completed her first recording in 2013 in the Fondation Meyer’s series “Jeune Soliste”, presenting five major viola works written after 1920 (L. Berio Sequenza VI, B.A. Zimmermann Sonata, S. Sciarrino Notturno Brillanti, G. Grisey Prologie and P. Hindemith Sonata op 25 nr.1)

Noémie Bialobroda teaches the viola at the Conservatoire de Musique de Genève and the Conservatoire de musique de Lausanne.