Øyvind Rimbereid, écrivain – writer

Øyvind Rimbereid, écrivain

Né à Stavanger en 1966, Øyvind Rimbereid s’est fait remarqué parmi les voix les plus franches, les plus originales et plus provocantes de la poésie norvégienne contemporaine, offrant au lecteur des observations précises et des réflexions saisissantes à travers un langage très original.

Il débute sa carrière dans les année 1990 avec deux recueils de nouvelles dont Det har begynt avant de se mettre à la poésie en 2000 avec le recueil Seine topografiar. Il est Candidatus philologiae avec majeur en langues et littérature nordiques à l’université à Bergen et il a été doyen à l’Académie d’écriture de Hordaland pendant plusieurs années. Øyvind Rimbereid vit aujourd’hui à Stavanger.

Øyvind Rimbereid a reçu de nombreux prix pour ses recueils de poèmes et il a été nommé deux fois pour le Prix littéraire du Conseil nordique avec Herbarium (2008) et Jimmen (2011). Il a été honoré avec le prix Dobloug en 2010 et il est le seul poète à avoir reçu le Kritikerprisen (Prix des Critiques) deux fois : en 2004 pour Solaris Korrigert et en 2013 pour Orgelsjøen.

Øyvind Rimbereid was born in Stavanger in Norway in 1966. He has established himself as one of the most frank, original and provoking voices of Norwegian contemporary poetry, His works are distinguished by a strong sense of language and offers the reader striking reflections and precise observations.

Øyvind Rimbereid made his debut with the short story collection Det har begynt in 1990, before transferring to poetry in 2000 with the collection Seine topografiar. He is Candidatus philologiae with major in Nordic languages and literature from the University of Bergen and he was dean at the Academy of writing in Hordaland for several years. Øyvind Rimbereid is now based in Stavanger. 

Øyvind Rimbereid has received a number of prizes for his poetry collections. He was nominated twice for the Nordic Council’s Literature Prize; with Herbarium (which won the prestigious Brage Prize) in 2008 and Jimmen in 2011. In 2010 he was honoured with the Dobloug Prize, and he is, with Solaris korrigert (2004) and Orgelsjøen (2013), the only poet to receive the Norwegian Critics Prize twice.